Tu cherches un Ultrabook abordable pour tes études ? Le Winnovo VanBook

Si longtemps l’évolution des ordinateurs était basée sur la puissance de calcul, les entreprises se tournent aujourd’hui vers une nouvelle facette de cet outil : la mobilité. Fini les câbles et les tours pesant une tonne, le commerce des laptops se développe à vitesse grand V, malgré un souci de taille, à savoir le prix. Winnovo nous propose de tester son nouvel Ultrabook à prix abordable, le VanBook.

PACKAGING

Le VanBook est livré dans une boîte en carton glacé sous blister plutôt bien réussie et riche en couleurs. On y retrouve les logos d’Intel, et bien sûr de la marque du laptop : Winnovo. Deux stickers permettent de sceller l’emballage, donc vous serez au courant si un petit malin l’ouvre avant vous.

Une boîte plutôt esthétique pour un ordinateur aussi peu cher.

 

BUNDLE

L’ordinateur, comme son prix l’indique n’est pas accompagner d’une masse d’accessoires, il ne comporte que :

  • Le VanBook, emballé dans un sachet en plastique doux
  • Un chargeur 5V délivrant 3000 mA
  • Un ticket de garantie en carton
  • Une petite notice d’utilisation
L’ordinateur est livré avec très peu d’accessoires.

Rien de trop donc de livré avec le laptop !

 

TEST

1/ Performances, Écran & Stockage

Ce laptop se met en avant de par sa légèreté, son prix et la possibilité de le transporter partout. Il affiche des composants à priori dépassés, mais qui sont un choix plutôt logique pour le public visé.

Au premier démarrage, l’ordinateur fera les quelques mises à jour de Windows 10 parues après sa mise en vente.

Il embarque un processeur Intel Atom Z8350 cadencé à 1.44 GHz, ainsi que 2 Go de mémoire vive, comme on pouvait s’y attendre à cause de son prix. Le tout est soudé à la carte mère, empêchant toute évolutivité. Pour un étudiant type, qui prends simplement ses cours en amphi, et qui travaille dessus le soir, ça suffit. Je l’utilise depuis une semaine en école d’ingénieur, pour prendre des notes, préparer un exposé et lire mes cours, et la config suffit.

Bien évidemment, ce n’est pas tout. Il permet de surfer sur internet, regarder des vidéos sur internet et chatter sur Skype, ou même de faire un peu de montage léger (pas de rendu sous Adobe Premiere Pro de possible) ou de la retouche photo, encore une fois légère. Il est important de noter que la fluidité est par moments altérée, et des lags sont constatés, notamment sur YouTube.

Concernant le gaming, oubliez. Ce laptop utilise la puce graphique du processeur, la HD Graphics Cherry Trail, qui a une fréquence de 200 Mhz et de 500 MHz en Boost. Bonne surprise, il utilise directX12, qui est la version la plus récente de ce moteur. Pas de soucis cependant, il permet de faire tourner des jeux basiques du style Counter Strike 1.6, le démineur ou des jeux flash. Mais même pour Minecraft, il tournera entre 20 et 30 fps, en 1280 par 720 pixels. Impossible de le lancer en Full HD.

La dalle full HD IPS matte, malgré que les couleurs ne soient pas parfaites et que le rétroéclairage ne soit pas homogène, est juste exquise pour la lecture. Bien que les 14 pouces rendent l’affichage petit, cela se règle via les réglages d’affichage de Windows, et cela offre un avantage : la densité en pixels est telle que la qualité d’image est impressionnante.

L’écran est agréable, même la nuit.

Mais passons maintenant au principal problème de la bête … le stockage ! Le VanBook ne possède que 32 Go de stockage, dont 29 utiles. Et c’est sans compter les 15 Go que prend Windows 10. On peut palier à ce problème en insérant une carte Micro SD jusqu’à 128 Go dans le port prévu à cet effet, ou mieux, utiliser un disque dur externe en USB 3.0. Je vous conseille d’ailleurs de simplement réutiliser un ancien disque dur pour économiser votre argent, comme je l’ai fait dans ce précédent article. La mémoire de stockage du laptop est de type flash, assurant une bonne vitesse de transfert.

2/ Connectiques & Connectivités

Au niveau de la connectique, on remarque un port Jack 3.5 mm sur le flanc droit du VanBook, accompagné d’un port USB 2.0.

Côté gauche du VanBook, on peut voir sa finesse.

Sur le côté droit, il y a un port USB 3.0, ainsi que le port d’alimentation, un port mini HDMI (sortie full HD), et un port Micro SD, qui permet comme dit précédemment d’étendre la mémoire de stockage.

Côté droit du VanBook.

Alors d’accord, ça ne fait pas beaucoup … mais il ne faut pas oublier que les autres marques proposent des ultrabooks avec autant si ce n’est moins d’entrées et de sorties. Je conseillerais d’utiliser un Hub USB pour bénéficier de quelques ports en plus, comme avec chaque laptop de ce type.

Au niveau des connexions sans fil, il y’a deux connectiques  présentes : le Wifi 802.11 a/b/g/n, et le Bluetooth 4.0. Pas besoin des dernières normes en Wifi ac, ni de connexion 4G, qui paraitraient un choix incrédule face aux composants du VanBook.

3/ Ergonomie

Ce VanBook est plutôt bien pensé. Le clavier, malgré ses particularités assez cheap (certaines touches craquent), est assez agréable et silencieux, à l’inverse du pad qui malgré sa bonne détection tactile, clique bruyamment, que ça soit le clic droit ou gauche.

Plusieurs témoins sont présents sur le laptop. Une LED bleue placée sur la tranche droite de celui-ci s’allume lorsque l’on branche le chargeur. Au-dessus du clavier, on retrouve d’autres LEDs : une première témoignant de l’allumage de l’ordinateur, une autre indiquant si la touche majuscule ou est activée, une dernière permet de voir si on a activé les touches numériques (Fn + F12).

On peut voir les trois témoins, ainsi que le micro.

Au niveau de l’ergonomie logicielle, toutes les fonctions de Windows 10 sont présentes, à savoir le zoom, l’augmentation de la taille de la police etc.

4/ Audio, Micro & Webcam

Le laptop embarque deux enceintes, de chaque côté de sa carcasse. Le son est fade et de piètre qualité, mais audible et assez puissant pour regarder une vidéo par exemple. Les audiophiles devront cependant opter pour une solution externe en USB, Bluetooth, HDMI ou Jack 3.5 mm.

Les enceintes sont placées sous le laptop et sont compatibles stéréo.

Le microphone intégré est placé au-dessus du clavier. Sa qualité est passable, mais sans plus. Il a tendance à saturer et à grésiller sans raison, donc il est à éviter si vous comptez passer des heures à chatter en vocal sur Skype, sous peine d’être bloqué par vos interlocuteurs …

La webcam 2.0 M est quant à elle aussi médiocre que les enceintes. Elle permettra de faire des visioconférences, mais avec un framerate d’une quinzaine d’images par seconde, ce qui est vraiment affreux, sans parler des performances en basse luminosité.

5/ Autonomie & Refroidissement

Abordons maintenant un point très, très important si vous voyagez, que vous êtes étudiant ou que vous n’avez pas souvent de prise à portée de main, et qui notamment vous pousse à vous orienter vers un Ultra Portable : l’autonomie.

Le VanBook embarque une batterie au lithium de 9000 mAh, et qui vous assure théoriquement 10 heures d’utilisation annoncée. En pratique, vous tiendrez 6 heures en utilisation continue, ce qui conviendra à la plupart des utilisateurs.

Par contre, il faudra prévoir un certain temps pour le charger : il faut compter 4 heures pour une charge complète.

Le refroidissement est passif, c’est-à-dire qu’il n’embarque pas de ventilateur, ce qui a pour avantage de rendre le VanBook totalement silencieux. Autant dire que vous n’embêterez plus vos voisins en amphi ou au bureau à cause du vrombissement permanent de votre ordinateur. Cela comporte cependant un défaut car il chauffe un peu sur le côté gauche.

6/ Design & Qualité

Globalement, cet ultraportable est bien réalisé. D’un côté, il est silencieux et endurant, de l’autre, il a un gabarit ultra fin de 2 centimètres et un poids ridicule de 1.4 kg, même si d’autres concurrents font mieux.

Le logo gâche un peu le design du VanBook

Il est bien de noter que ce VanBook est rigide et esthétique. La charnière reliant l’écran au reste du laptop est résistante, peu importe l’orientation de celui-ci. Sa couleur gris mat et son revêtement antiglisse (comme du grain siliconé) le rendent sublime. Seul souci : ce logo « Winnovo » blanc pétant qui contraste trop avec le gris, et qui gâche un peu le tout à mon goût.

 

CONCLUSION

Ouf ! Winnovo a fait fort. Ce VanBook a toutes les chances de conquérir le public qu’il vise, à savoir les étudiants. S’il comporte quelques défauts, il sait se démarquer en mettant en avant ses qualités et son prix. Si vous n’êtes qu’un étudiant désireux de travailler, lancez-vous sans hésiter, mais si vous êtes un mordu de jeux vidéo, passez votre chemin, mais il faudra compter un budget 5 fois supérieur pour assouvir vos besoins.

Winnovo VanBook 14"

190€
Winnovo VanBook 14"
7.5

Performances, Écran & Stockage

5.0 /10

Connectiques & Connectivités

8.0 /10

Ergonomie

9.0 /10

Audio, Micro & Webcam

4.0 /10

Autonomie & Refroidissement

8.0 /10

Design & Qualité

8.5 /10

Prix

10.0 /10

Points positifs

  • Le prix, 3.5 fois celui d'un Raspberry Pi !
  • Sa légèreté : poids plume certifié
  • Sa finesse et par conséquent le peu de place qu'il prend
  • Sa dalle IPS full HD de bonne qualité
  • Le silence du refroidissement passif

Points négatifs

  • La mémoire trop limitée
  • Le processeur très bas de gamme
  • 2 Gigas de RAM, c'est pas assez !
  • Il a tendance à chauffer

Elias Auteur

Fondateur du site, testeur aguerri et fanatique de nouvelles technologies !

Laisser un commentaire