Créer sa propre cryptomonnaie pour comprendre comment ça marche !

En ce moment, parler des cryptomonnaies est très à la mode. On entend tout et n’importe quoi, certains disent que le Bitcoin remplacera les monnaies conventionnelles comme l’Euro ou le Dollar, d’autres encore qu’il va disparaitre. Mais le plus intéressant dans ces monnaies, c’est leur fonctionnement, et notamment leur création. Du coup, pourquoi ne pas créer notre propre monnaie pour mieux comprendre comment elles sont gérées, et c’est pas très compliqué. Mais dans un premier temps, rappelons ce qu’est une cryptomonnaie et comment elle fonctionne.

 

Qu’est-ce qu’une cryptomonnaie ?

Bon, on en a déjà parlé dans la vidéo sur le minage secret, donc on ne va pas redéfinir le terme cryptomonnaie. Retenez simplement qu’il s’agit d’une devise électronique, un moyen de paiement décentralisé.

Okay, mais techniquement, comment ça marche déjà ? Eh bien c’est simple, il y’a 4 étapes à retenir :

  • Première étape qui déclenchera le processus, vous émettez une demande d’envoi de votre portemonnaie (A) vers un autre portemonnaie (B).
  • Ensuite, seconde étape, votre demande est redirigée vers les mineurs, des PC mis à disposition par des utilisateurs pour effectuer les déchiffrements d’un ensemble de transaction sur un intervalle de temps t qui vaut environ 10 minutes pour le Bitcoin et 13 secondes pour l’Ethereum. On parle d’un bloc de transaction. Les PC vont alors vérifier si la solde disponible sur le portemonnaie A est supérieure ou égale au montant de cryptomonnaie que vous voulez envoyer.
  • Si c’est le cas, alors ils vont écrire dans ce bloc que la solde disponible sur le portemonnaie A vaut alors son ancienne solde moins le montant que vous envoyez, et par la même occasion augmenter la solde du portemonnaie B. C’est la troisième étape.
  • Enfin, quatrième étape, il faut garder des traces de ce bloc, qui finalement organise la monnaie. Comment le faire ? Eh bien c’est très simple, on va emboiter ce bloc à la suite des blocs émis depuis le début de la monnaie, à la manière d’une tour en Lego : c’est ce qu’on appelle la Blockchain, la chaîne de blocs. Et pour se faire, rien de plus simple, le nouveau bloc va faire référence à son bloc parent, celui qui a été généré juste après. Du coup, lorsqu’on lit un bloc, on a accès à tous les précédents et on sait exactement ce qu’il y’a dans chaque portemonnaie.

Voilà vous savez comment fonctionne une cryptomonnaie, vous pouvez maintenant en créer une de vous-même. C’est parti !

 

Créons notre monnaie !

Si la technologie Blockchain paraît être un simple registre de faits ou de transactions mis en réseau, elle est en réalité bien plus compliquée. Elle permet de régler des paramètres qu’on abordera juste après, et qui sont très importants. J’ai choisi par soucis de simplicité d’utiliser la blockchain Ethereum, qu’on va paramétrer pour créer notre propre monnaie autonome, avec des portemonnaies virtuels et des mineurs. Pas d’affolement, c’est à la portée de tout le monde.

Tout d’abord, il suffit de télécharger Go-Ethereum, et installez le logiciel avec ses outils. Ce logiciel est libre de droits, donc vous pouvez voir tout le code sur le GitHub officiel.

On va ensuite lancer Puppeth, et créer un bloc de genèse, qui va organiser toute notre blockchain, et qui sera le block numéro un de votre blockchain.

Ensuite, il faut créer une architecture réseau, et des portemonnaies pour lancer le minage, et ainsi pouvoir faire fonctionner votre blockchain et réaliser des transactions. Je vous laisse regarder ma vidéo en fin d’article pour en savoir plus.

Une fake money ?

Alors que les choses soient claires, cette monnaie ne vaut rien. Pour qu’elle ait une réelle valeur, il aurait fallu injecter de l’argent dedans.

Et il y’a de multiples moyens de le faire. Le plus répandu est de réaliser une ICO (Initial Coin Offering), une levée de fond. Autrement dit, en fonction du but de la monnaie, de son projet, des investisseurs peuvent acheter des unités de votre monnaie avant son lancement, pour qu’elle ait une valeur monétaire réelle lors de son lancement sur le marché.

De plus cette monnaie n’a pas de réel projet, donc elle ne pourrait jamais se démarquer sur le marché. A la limite, un campus pourrait l’utiliser comme moyen de paiement en interne, dans ses cantines ou ses distributeurs par exemple, en tout cas dans un cadre privé.

Enfin, elle est facilement piratable. Si ici on a un ou quelques mineurs, il suffit qu’une personne en ait un de plus que vous pour modifier votre Blockchain et ainsi pirater votre monnaie, en modifiant un bloc par exemple pour s’approprier toute la monnaie. Classe nan ?

 

Du coup, les vraies cryptos ?

Pour conclure, car il faut conclure à un moment ou un autre, créer une cryptomonnaie privée est assez simple mais inutile (mis à part que vous savez maintenant comme ça marche !), mais créer une cryptomonnaie innovante, intéressante, qui vous rapportera des centaines de millions d’euros … bah ça ne l’est pas. Sauf si vous êtes une bête en développement et en maths hein !

 

Vidéo

Si un sujet vous intéresse, et que vous voulez une vidéo dessus, n’hésitez pas à m’envoyer cela sur Twitter en me mentionnant via le @EliaccessYT !

N’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube en cliquant ici et à la partager à vos amis. C’est toujours cool et gratuit ! (pas cher du coup)

Et comme toujours pour les musiques que j’utilise en vidéo voici le Soundcloud de Featheroff !

Elias Auteur

Fondateur du site, testeur aguerri et fanatique de nouvelles technologies !

Laisser un commentaire